Manger de saison en aout

aout manger saison fruits legumes

Août : l’été bat son plein et tout ralentit. C’est le mois des pastèques, des figues et des baies. Voyons en détail tous les fruits et légumes à apporter sur la table pendant le mois le plus chaud de l’année.

Sommaire de l'article :

Fruits et légumes d’aout

Fruits d’aoûtLégumes d’août
AbricotsAil
Pastèquebette à carde
FiguesCarottes
Figues de BarbarieConcombre
MûreChicorée
FramboisesOignons
AmandesHaricots verts
Melonsalade
MyrtillesAubergine
Mûrespommes de terre
NoisettesPoivrons
Des poiresTomates
Les pêchesUn radis
PrunesDes radis
Grain de raisinSalade de roquette
Groseille à maquereauCéleri
 Épinard
 Courgette

Manger de saison en août : fruits

aout saison fruits choix choisir

Août est le mois des pastèques, des premières figues et des figues de barbarie et des baies. C’est aussi un bon moment pour manger des poires, des prunes, du cantaloup et des pêches.

En août, dans certaines régions comme le Trentin-Haut-Adige, on peut encore trouver une variété de fraises et de cerises tardives. C’est aussi la dernière fois que l’on savoure à nouveau des abricots.

La pastèque est peut-être le fruit le plus apprécié en août : frais et désaltérant, pratique et coloré, il convient aussi pour le transport à la plage ou lors de sorties hors de la ville. Très riche en eau, qui la compose pour environ 90% de son poids, la pastèque apporte des minéraux et des vitamines, mais surtout du lycopène, un précieux antioxydant. Avec seulement 20 calories pour 100 grammes de pulpe, et grâce à son fort pouvoir rassasiant, la pastèque est également parfaite pour ceux qui souhaitent suivre un régime hypocalorique.

Les figues sont des fruits très sucrés , mais moins caloriques qu’on ne le pense ; avec 47 kcal pour 100 grammes, ils en contiennent en effet moins que le raisin et la mandarine. Ils sont riches en potassium, en calcium et en vitamines B, notamment en vitamine B6. Ils sont utiles en cas de constipation car ils stimulent le péristaltisme intestinal.

La mûre est un fruit que l’on mange rarement et pourtant il faudrait l’amener plus souvent à table pour bénéficier de ses nombreuses qualités. Les mûres sauvages peuvent être récoltées à la campagne et dans les bois, même au bord de la route, en faisant attention toutefois aux épines, qui sont très piquantes. Comme toutes les baies, elles contiennent des antioxydants (flavonoïdes et anthocyanes) ; elles sont diurétiques, purifiantes et désaltérantes ; riche en fibres, en acide folique et en vitamine C.

Manger de saison en août : légumes

aout saison legumes manger acheter

Le mois d’août est la saison des poivrons, des carottes, des aubergines , des tomates, des épinards, des courgettes , des concombres, des radis, de la laitue, du céleri et des haricots verts.

Les poivrons aident à reconstituer les liquides et les sels minéraux perdus avec la transpiration, ce sont donc d’excellents aliments à consommer en août, pour affronter la chaleur estivale. Ils sont très riches en vitamine C, bien plus que les agrumes ; ils contiennent également de la vitamine A, du potassium et du carotène. On trouve des poivrons sur les étals de fruits et légumes pratiquement toute l’année, mais il est conseillé de les consommer en respectant leur saisonnalité.

Notre alimentation est en effet trop riche en solanacées (pommes de terre, tomates, aubergines et poivrons) ; ce sont des aliments fantastiques mais ils contiennent de la solanine, une substance qui, si elle est prise en trop grande quantité, peut être toxique pour l’organisme. Les poivrons cultivés au soleil, pendant la période de croissance naturelle, produisent moins de solanine.

Les conserves d’août

Août est le bon mois pour se préparer…

Comme les mois qui le précèdent, même le mois d’août laisse place à quelques produits typiques de l’été, qui s’apprécieront plus longtemps grâce aux méthodes de conservation plus classiques. Voyons donc quelques préparations que l’on peut faire avec les produits du mois d’août.

1 Pêches au sirop

Riche en sels minéraux, en vitamines précieuses et en composants bioactifs, la pêche possède des propriétés antioxydantes, diurétiques et antihypertensives. De plus, ils se prêtent à la régularité intestinale, contrecarrant la constipation. En version conserve, les pêches peuvent aussi se déguster hors saison. Voyons comment les préparer à la maison avec une recette simple.

Ingrédients:

  • 2 kg de pêches;
  • 3L d’eau;
  • 150 g de sucre;
  • Jus de citron au goût

Méthode:

Pour commencer, faites bouillir l’eau et ajoutez la quantité de sucre indiquée, puis remuez jusqu’à ce qu’elle soit complètement dissoute ; garder le sirop de côté. Lavez les pêches, puis plongez-les dans de l’eau bouillante et laissez-les blanchir pendant deux minutes. Une fois refroidies, coupez les pêches en deux parties, en enlevant à la fois le noyau interne et la peau, et arrosez-les de jus de citron. Transférer les pêches dans des bocaux en verre, déjà stérilisés et munis d’un joint hermétique, et les recouvrir de sirop : en concluant cette étape, il faut recouvrir complètement les pêches et laisser un centimètre d’espace entre le liquide et le bord du bocal . À ce stade, fermez les bocaux et laissez-les bouillir pendant une demi-heure; attendez donc qu’ils refroidissent dans le pot et conservez-les dans un endroit frais et sec.

2 câpres salées

Dotées d’une saveur incomparable, les câpres sont un ingrédient important de la cuisine méditerranéenne. De plus, ils sont riches en composants antioxydants, parmi lesquels se distinguent la rutine, la quercétine et le campférol. Les câpres sont excellentes à consommer crues et il est assez facile de les trouver en version salée. À cet égard, voyons comment les préparer à la maison.

Ingrédients:

  • 300 g de câpres fraîches;
  • 400 g de gros sel.

Mode opératoire :

Lavez délicatement les câpres et retirez les tiges, puis tamponnez-les avec une feuille d’essuie-tout. Dans des récipients en verre stérilisés, superposez les câpres et le sel, puis fermez les récipients. Au contact du sel pendant quelques jours, les câpres libèrent de l’eau qu’il faut retirer de temps en temps. Par conséquent, conservez les récipients dans un endroit sec à l’abri de la lumière. Attendre 30 jours avant d’utiliser les câpres.

3 purée de tomates

La tomate est un légume aux propriétés intéressantes. En plus de la richesse en micronutriments, ils présentent une excellente teneur en certains composants bioactifs, tels que le lycopène, la lutéine et la zéaxanthine. Dans l’ensemble, les tomates sont d’excellents aliments antioxydants. Ce sont des légumes à la versatilité culinaire marquée, traditionnellement utilisés pour la préparation de la sauce tomate classique : voyons donc comment en faire à la maison.

Ingrédients:

  • 2 kg de tomates;
  • Sel au goût

Procédure :

Pour commencer, jetez les tomates meurtries et lavez soigneusement le reste, puis coupez-les en deux et retirez les pépins internes. Faites cuire les tomates dans une casserole en ajoutant de temps en temps de petites quantités d’eau pour éviter qu’elles ne collent au fond. La cuisson peut durer au moins une demi-heure en remuant de temps en temps. Au bout de ce temps, ajoutez un peu de sel (en petite quantité) et mélangez à nouveau. Alors, passez le mélange de tomates avec un moulin à légumes, en récupérant le tout dans un bol. La purée de tomates peut donc être transférée dans des bocaux en verre stérilisés, en remplissant ces derniers jusqu’à un centimètre du bord. Les pots devront être fermés hermétiquement et bouillis pendant 45 minutes. Enfin, vous pouvez conserver les bocaux dans le garde-manger.

4 aubergines à l’huile

Parmi les légumes les plus populaires de notre pays, les aubergines ont une saveur forte qui s’adapte à différentes recettes. Cependant, c’est aussi une source de micronutriments, comme le phosphore et le potassium, mais aussi de la vitamine C et des vitamines B. La teneur en fibres est également intéressante. Voyons comment préparer la version aubergine à l’huile.

Ingrédients:

  • 2 kg d’aubergine;
  • 1 L de vinaigre;
  • Un demi-litre d’eau;
  • Une pincée de gros sel;
  • 2 gousses d’ail hachées;
  • Huile d’olive;
  • Poivre noir en grains au goût;
  • Quelques feuilles de menthe et de basilic.

Procédure :

Tout d’abord, lavez les aubergines et enlevez la peau, puis coupez-les en fines tranches. Transférez les aubergines dans un bol et couvrez-les de gros sel, puis laissez-les reposer une nuit. Au bout de ce temps, pressez les aubergines, puis faites-les cuire 5 minutes dans de l’eau bouillante et du vinaigre. Une fois cuites, égouttez les aubergines et, une fois refroidies, pressez-les à nouveau pour enlever l’eau restante. Disposez les aubergines dans un bocal en verre stérilisé en les superposant avec de l’huile, du sel, du poivre et des herbes aromatiques. Enfin, pressez les aubergines avec une fourchette : les bocaux doivent être exempts de bulles et les aubergines immergées dans l’huile. Laisser un centimètre vide entre le liquide et le bord du bocal ; fermez donc les bocaux et rangez-les dans le garde-manger.

5 courgettes grillées à l’huile

Riche en folate, vitamine C et potassium, la courgette est excellente d’un point de vue micronutritionnel. Étant, entre autres, polyvalentes en cuisine, les courgettes conviennent également à la préparation de conserves. La recette proposée associe grillade et conservation dans l’huile. Voyons comment procéder.

Ingrédients:

  • 2 kg de courgettes;
  • Huile d’olive au goût;
  • 2 gousses d’ail hachées;
  • Saler au goût;
  • Quelques feuilles de menthe.

Procédure :

Lavez les courgettes et coupez-les en fines tranches dans le sens de la longueur, puis faites-les griller des deux côtés et assaisonnez-les d’une pincée de sel. Une fois refroidies, les courgettes peuvent être réparties dans des bocaux en verre stérilisés (et hermétiquement fermés), en les superposant avec l’huile et d’autres ingrédients. Remplissez les bocaux jusqu’à un centimètre du bord en recouvrant entièrement les courgettes d’huile. Fermez les bocaux et rangez-les dans le garde-manger.

Une recette à manger de saison en août :

Tarte aux poivrons

Ingrédients : 300 g de farine de kamut, 150 g d’huile d’olive extra vierge, une pincée de sel, une pincée de bicarbonate de soude, de l’eau froide.

3 gros poivrons, un choix de chapelure rouge et jaune, abondante, câpres et olives noires.

Mode opératoire : préparez une feuille de pâte brisée en mélangeant la farine de kamut avec 150 grammes d’huile d’olive, une pincée de sel, une pincée de bicarbonate de soude et de l’eau froide au besoin (en moyenne environ 50 ml, mais cela dépend beaucoup de la quantité absorbée farine). Laisser reposer au réfrigérateur environ une demi-heure, étaler dans la poêle et farcir avec les poivrons préalablement cuits au four, épluchés et coupés en lanières puis assaisonnés d’huile d’olive, de sel, de câpres et d’olives noires. Terminez la préparation avec beaucoup de chapelure. Cuire au four à 180 degrés pendant 20/25 minutes. Ce gâteau doit être servi chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.